13 avril 2007

Wii

WII

Avec une certaine logique, entre Sony et Nintendo, ce sont les machines portables qui ont préfiguré des optiques à venir dans les salons. Chez Sony, la PSP a inauguré une approche high-tech, jouant la surenchère de puissance, plus onéreuse, totalement axée multimédia et au design complexe et moderne. Approche suivie par la Playstation 3 pendant que chez Nintendo, on nous offre un discours traitant d'innovations, appuyé sur de nouvelles façons de jouer (le stylet DS puis la Wiimote) avec une console au prix plus accessible et un argument de puissance devenu complètement secondaire, voire obsolète dans l'esprit de la firme. Pendant que Sony et Microsoft se livrent une guerre classique autour de la question "c'est qui le plus fort", typique du jeu vidéo depuis l'époque de l'antagonisme Sega/Nintendo, Big N choisit de faire un pas de côté en s'attaquant à un autre registre, appliquant une recette qui a fait le succès de la DS : des jeux simples, parfois plus des applications que des softs ludiques, mais qui séduisent un maximum de personnes notamment par la simplicité de l'interface choisie.



Esthétique


La console

La GameCube avait du mal à départir Nintendo de son image enfantine, il faut dire qu'attaquer la GC sur son design cubique et coloré était facile pour ses détracteurs et si la PS2 se faisait qualifier de vieil accessoire audio pour tuners du dimanche, la GameCube a eu son lot de sarcasmes elle aussi. Avec la DS et surtout la DS Lite, Nintendo a amorcé un changement de design accompagnant sa nouvelle politique de jeu. Piochant chez Apple le look blanc et les lignes épurées de la DS Lite, Big N les recycle dans la Wii qui, vu de loin a tous les airs d'un lecteur DVD prêt à être monté dans sa tour, car, si les dimensions ne collent pas, le look et les proportions sont quasiment les mêmes. D'un blanc immaculé, la Wii se tient aisément d'une main avec son poids plume d'à peine 1,2 kilo pour une taille de 4.5 cm x 15 cm x 20 cm, l'équivalent de 3 boîtiers DVD empilés. La Wii est simplement minuscule, discrète au possible sobrement élégante, à condition de la laisser reposer verticalement sur son socle. Une fois sous tension, elle est de plus parfaitement silencieuse et ne dégage quasiment pas de chaleur, une conséquence du choix des composants, processeur central et chip graphique, qui ne consomment que peu d'énergie.

Nitendo


Wiimote et Nunchuk

Au contact, la Wiimote, alimentée par deux piles, et le Nunchuk sont d'un toucher similaire à celui de la DS Lite, agréable mais pas toujours idéal lorsqu'on se met à transpirer, ce qui ne tarde pas vu le caractère sportif de la console. C'est un peu le seul sacrifice d'ergonomie sur l'autel du design puisque un anti-grip n'aurait sans doute pas été superflu. Sur la Wiimote, on note divers points remarquables. De haut en bas, on commencera par la croix directionnelle, identique à celle de la DS Lite, située juste au-dessus du bouton A. A l'étage suivant, 3 petites touches de fonction, -, Home et +. Les deux touches - et + ont divers usages pouvant correspondre aux touches Select et Start ou encore être employées dans la navigation. La touche Home pour sa part ouvre l'accès au menu de la console, y compris pendant une partie, on s'en servira donc pour quitter le jeu et revenir au bureau Wii. Arrive ensuite le haut parleur intégré qui émettra toutes sortes de sons en fonction du jeu en cours. Dans WiiSports, on y entendra l'impact de la balle lorsqu'on la frappe en jouant à Tennis, dans Zelda, on pourra ouïr la petite musique accompagnant une découverte quelconque ou le son d'une flèche décochée. Un effet accessoire des plus sympa, dommage toutefois que le haut-parleur crachouille un peu lorsqu'on monte le son. On s'imagine en tout cas déjà un jeu osant mettre en scène une épée qui nous insulte au creux de l'oreille lorsqu'on se prépare à lancer un coup : "mais t'es mauvais !", "Ah, mais pas comme ça ! Laisse tomber il est trop gros, tu vas te faire démonter la gueule." Enfin, bref...

Prochaine escale sur la Wiimote, les deux boutons 1 et 2 tout en bas et surtout la touche B située sous la télécommande, en guise de gâchette.

Nitendo2

En marge de la Wiimote on trouve bien sûr le Nunchuk qui vient se connecter à cette dernière. Pourvu d'un détecteur de mouvements il ne comporte que deux boutons, C et Z et un stick analogique particulièrement agréable d'utilisation. Enfin, on n'oubliera pas de citer la sensor bar, un capteur longiligne que l'on placera soit au-dessus, soit en-dessous de sa télé, bien centré. A noter que Nintendo fournit un petit support translucide et un jeu de stickers afin de maintenir le capteur en place, indispensable dans le cas des écrans plats. De plus, avec ses dimensions minimes, son design et ses couleurs, il se marie avec la plupart des téléviseurs. Discrétion assurée.

Nitendo3

 


Le Bureau Wii, Les Wii Channels et la Virtual Console


Puisque nous parlons de nous connecter au net, autant enchaîner sur le sujet. Oubliez l'époque où Nintendo ne voulait pas entendre parler de fonctionnalités online. A commencer bien évidemment par le jeu, gratuit et simple d'accès mais malheureusement pas encore disponible. En marge, la Wii offre plusieurs services en ligne regroupés dans les Channels. Grâce au WiiConnect24, la console reste connectée même lorsqu'elle est en veille, récupérant informations, mises à jour ou données de téléchargement de manière transparente. C'est ainsi que les Wii Channels se maintiendront à jour. Chaque chaîne correspond à une fonction de la machine, en ligne ou en local. Au rang des chaînes encore indisponibles, on trouve la météo locale ou la consultation des dépêches d'information Associated Press. La chaîne internet pour sa part n'est rien d'autre que le browser Opera qui sera livré gratuitement pendant une courte période avant de devenir un logiciel payant accessible à partir de la boutique. C'est ici-même que l'on pourra se fournir en logiciels divers, en nouvelles chaînes payantes et bien sûr en jeux Virtual Console. Pour un prix variant actuellement de 5 à 10 dollars, vous pourrez donc acheter des jeux issus des catalogues NES, Super NES, Nintendo 64, Megadrive et TurboGrafx. Pour ceux redoutant les échanges bancaires en ligne, le choix vous sera laissé, soit de payer par carte bleue, soit d'acheter une carte à points en boutique et de saisir ensuite un code sur votre console. Le prix des points est actuellement fixé à 10 dollars les 1000 points. Attention à un point relativement important au sujet de la Virtual Console : certains titres ne pourront être joués qu'avec la manette standard qui doit être achetée à part.

Nitendo4


La chaîne suivante est sans surprise, il s'agit d'un gestionnaire de photos qui permet de lancer un diaporama ou de réaliser quelques retouches au rang desquelles figurent des mises en scène qu'on applique en collant un cadre autour de l'image. Enfin, on trouvera la collection de Miis, les avatars sous formes de portraits robots utilisables dans les jeux, faisant office de profils mais qui pourront être exportés vers d'autres machines via le net ou la Wiimote. Il est ensuite possible de consulter sa collection de Mii et de les faire défiler en parade. Il faut être client.

En conclusion, Nintendo livre avec la Wii une machine résolument tournée vers le jeu, du moins en théorie puisqu'on pourra sous peu l'utiliser pour surfer, envoyer des mails, regarder sa collection de photos, se tenir informé etc. Nintendo gardant la possibilité de nouvelles fonctions par le biais du WiiConnect24. Elégante, discrète, la Wii est surtout une machine qui parvient à surprendre là où les ses concurrentes se contentent de bluffer par la puissance. Big N explore un nouveau marché, celui du très large public, avec une machine qui brise les codes de l'interface joueur/jeu. Il reste à voir ce qu'en feront les développeurs.



Prix

Prix de la consol largement abordable pour tous le monde ( jeune enfant, enfant, jeune ado, ado, .... jeune vieux , vieux etc 249


Les jeux sont comme les autres jeux environs 60

Wii_6


Voici la liste de jeux Wii

  • Tony Hawk’s Downhill
  • Marvel™: Ultimate Alliance
  • Call of Duty® 3
  • Dragon Ball Z Budokai: Tenkaichi 2
  • Trauma Center: Second Opinion
  • Disney’s Chicken Little: Ace in Action
  • Disney’s Meet the Robinsons
  • Resident Evil series
  • Madden NFL ’07
  • Medal of Honor Airborne
  • BOMBERMAN LAND
  • Elebits
  • Bust-A-Move Revolution
  • Mr. D. Goes to Town (working title)
  • The Ant Bully
  • Happy Feet
  • SAN-X All-star Revolution
  • DIGIMON
  • TAMAGOTCHI
  • Disaster: Day of Crisis™
  • Excite Truck™
  • Fire Emblem™
  • Metroid® Prime 3: Corruption
  • Project H.A.M.M.E.R. ™
  • Super Mario® Galaxy
  • The Legend of Zelda®: Twilight Princess
  • WarioWare™: Smooth Moves
  • Super Monkey Ball Banana Blitz
  • SONIC WILD FIRE
  • Metal Slug Anthology
  • CODENAME: FINAL FANTASY® CRYSTAL CHRONICLES: Crystal Bearers™
  • DRAGON QUEST SWORDS™: The Masked Queen and the Tower of Mirrors
  • Turn IT around!!
  • Let’s go by train!
  • Cooking Mama -Cooking with International Friends-
  • Super Swing Golf PANGYA
  • Avatar: The Last Airbender
  • Creature from the Krusty Krab
  • Rayman Raving Rabbids
  • RED STEEL

Posté par Zazoo95 à 23:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Wii

Nouveau commentaire